Férocité spatiale

Ceux d'Alysa étaient obscurs comme deux trous noirs. Obscurs et apaisants. Parfois glacés, et parfois chaleureux. Ou peut-être que c'était lui qui ne les ressentait pas toujours de la même façon. Peut-être. Incapable de résister plus longtemps à la terreur de cette jungle qui menaçait de se ruer à l'intérieur de lui, il se laissa aller à mordre les doigts de la mutante. L'oeil électronique de la caméra de surveillance les tenait à l'oeil, mais tant pis. L'apaisement fut immédiat. Les plantes persistèrent, mais cessèrent brutalement d'être effrayantes, et comme lors de son malaise, des étoiles envahirent la pièce. Des quantités d'étoiles. A tout prendre, il préférait ça. Des nébuleuses entières. Des amas d'étoiles tellement nombreux, serrés et brillants que les plantes s'en estompaient. Se fondaient dans la nuit. Ou bien dans les lumières. Une étrange sensation de chaleur accompagnait le phénomène. Quelque chose de rythmé et coloré.

Permalien

Errances Galactiques : 21 photos

DiaporamaDiaporama