Diable-et-Sorciere---L300

 Qui avait créé Vlad ? Avait-il été créé, ou tenait-il ses pouvoirs de sa mère ? Léo n'en savait rien. Il l'avait recueilli à la fin de la première moitié du XIX° siècle. A la suite d'une première rupture avec Olga, il vivait plus ou moins seul en ce temps-là. C'était une vilaine nuit d'hiver froide et neigeuse, où le hasard l'avait conduit chasser dans un quartier peu engageant. Peut-être seulement banalement ordinaire, dans ce petit bourg aux rues malpropres. Le hasard, ou bien la recherche d'ivrognes sortant d'une taverne. A l'époque, ses goûts le portaient assez à ce genre d'apéritif, tout à fait idéal pour s'ouvrir l'appétit avant de mordre à bonnes dents au cou d'un criminel aussi endurci que possible. En dessert, une dame bien entendu.
Il chassait, donc... Rien d'extraordinaire à cela... Puis du bruit l'avait attiré dans une ruelle voisine de l'église. Des jeunes gens un peu éméchés avaient capturé un félin et s'amusaient à le faire miauler en lui tailladant les chairs avec un clou de charpente. Léo avait d'abord libéré l'animal, puis il avait apaisé sa faim au cou de ces malapris. Dans sa colère, il en avait tué un. Les autres avaient peut-être survécu. Il leur avait laissé assez de sang pour ça. Ce n'était pas ses affaires. Il les avait laissés dans la neige. Le curé, réveillé par le vacarme, avait ouvert sa fenêtre. Pour ne pas être aperçu, il s'était esquivé en sautant sur un toit. Là, il s'était assis près d'une cheminée pour permettre à la pauvre boule de poils de se réchauffer un peu. Il aurait sans doute agi de la même façon si l'animal avait été un chat noir ordinaire, mais ce n'en était pas un. De par leurs natures ténébreuses, il s'était senti frère de cette petite créature ensanglantée. Il avait ouvert sa veste pour le mettre à l'abri du vent glacé. Le « chat d'enfer » tremblait comme un enfant terrorisé. Lui commençait à peine à développer les puissants pouvoirs mentaux des vampires. Sans savoir s'il y parviendrait, il avait concentré son énergie à l'apaiser. Quel âge avait Vlad, en ce temps-là ? Il n'en savait rien. C'était déjà un être adulte, en pleine possession de ses pouvoirs de télépathie et de métamorphose. Ils avaient veillé l'un sur l'autre.
A la différence des vampires, les matagots, les chats d'enfer, les felix tenebris,  n'étaient pas immortels. Leur vieillissement naturel était ralenti par le fait d'avoir bu du sang vampire, mais il n'était pas stoppé. Plus d'un siècle et demi après leur rencontre, Léo avait toujours le même corps, renforcé de pouvoirs plus puissants. Vlad, au contraire, était devenu vieux. Trop vieux, peut-être. En le déposant, fragile et titubant, devant la rangée d'écuelles, Léo ne put s'empêcher de penser que leurs chemins allaient sûrement bientôt se séparer.

 

Extrait présenté à la 36° session du concours d'Extraits
du forum Jeunes Ecrivains (mai 2015).
Série de nouvelles Urban Fantasy "Chroniques des Gardiens de la Nuit".
Thème de la session : "Rencontre".

 Extrait-Texte-200

Présenté ici tel qu'au concours,
sans retouches ultérieures.

Etat à date du concours :
1° jet fraîchement terminé.

Etat actuel :
Attend peaufinage et correction.

 

Tous les posts à propos
des Gardiens de la Nuit en cliquant ICI
.

Présentation du projet LA.