Ce post est un peu particulier. Il ne va parler de rien, sinon du blog. Pourquoi cela ? Hé bien, c'est le 100° message du blog. 

... pardon... le 101°.  

Le "scriptorium" est né en janvier 2016, sur les ruines d'un blog "mort-né" qui traînait sur mon tableau de bord depuis des années. Son but étant de participer à la "promo" de mes ouvrages, il importait de l'indexer, et pour cela alterner mes travaux avec des articles plus généraux pouvant attirer les recherches google.

Je m'étais concocté une rotation sur 4 semaines de 4 types d'articles. Extraits de mes textes, réflexions de travail, chroniques de livres ou films, et "un peu tout au choix du moment". Si j'avais tenu le rythme d'un par semaine, cet article serait sorti en août. Ce n'est pas vraiment de la paresse, mais sûrement un peu quand même. Je manque de temps, et de ce fait, ai laisser passer plusieurs fois le samedi sans publier. Les chroniques, notamment, ont été très oubliées, ce qui est assez sot, puisque c'est sur elles que je compte pour indexer le blog.

100-posts-du-blog

Comme indiqué sur le graphique ci-dessus, qui provient de la page "statistiques" du blog, je navigue à un chouia plus de deux pages par visiteur, ce qui n'est pas si mal, mais le nombre des visiteurs en question n'est tout de même pas énorme. 713 visites en un an et dix mois, cela fait à peine plus d'une visite par jour, ce qui est assez médiocre, pour un blog supposé "faire de la pub".

Depuis février, j'essaye de tenir une page Facebook, et d'y relayer au moins un peu des articles  du blogs. Là aussi, je suis assez paresseuse, ou plutôt timorée. Pourquoi ne puis-je me résoudre à relayer ainsi tous les articles ? Il va falloir y remédier !

La fréquence de publication n'est elle non plus, comme dit plus haut, pas optimale. A cette heure, c'est sans gavité, mais comme l'un de mes projets est voué depuis sa conception à être autoédité il faudrait que la page soit en état de lui assurer un peu de promo. Par chance, il est encore assez loin de ce stade, le premier jet du texte étant seulement à moitié de ce qu'il devra être.  D'autres le seront peut-être, mais il est assez clair que le blog n'est pas en état d'y aider.

Ceci étant, je sais d'expérience qu'il faut du temps pour qu'un blog s'indexe. Mon blog-dessin n'a commencé à être vraiment  fréquenté qu'au bout de trois ans. le "Mag-JE" au contraire a bénéficié très vite d'un grand nombres de visites, mais une grande partie provenait du forum dont le blog est parti, et une non moins négligeable de facebook. Quoi qu'il en soit, à un chouya plus de deux ans, il est plutôt fréquenté.  Si le scriptorium pouvait suivre cette piste, j'en serais fort aise !

Première chose à faire... prendre le temps de rédiger des articles susceptibles d'attirer un peu d'intérêt de la part des internautes.