Kirk-Douglas-oeil

Quitte à avoir l'ai d'une groupie sans cervelle, je vais commencer par ses yeux clairs. Inimitable regard aux tonalités perçantes et un peu surnaturelles.  Je crois bien que c'est c'est cette couleur-là qui m'a donné envie de refiler à certains des personnages de mon roman des yeux "couleur de rivière".

Ensuite, il y a le petit sourire un peu en coin, à la fois mystérieux et moqueur. 

Et que j'ai hyper-mal rendu dans mon dessin... 

Et puis, bien sûr, la musculature d'un héros de péplum et de western... m'enfin là, on a eu nettement mieux depuis. Cela pouvait paraître costaud, sportif et tout et tout dans les années 50, mais à présent, y'a pas photo. Inutile de comparer. A côté de Rocky, Spartacus aurait l'air rudemment gringalet. Je laisse ici chacun juger à sa façon.  

Sans oublier l'énergie des gestes, qui ajoute un sacré "plus" au physique, quand il s'agit de devenir chef vicking, aventurier de l'Ouest ou autre homme d'action et de légende.

Tout ça ne suffit pas pour faire une légende du cinéma, mais c'est déjà un bon début.  

Ni ostentiblement costaud ni fragile. Ni  gueule d'ange ni tronche de brute. Ajoutons l'étincelle de la pensée non dite dans ce fameux regard, et voilà qu'apparaît toute l'ambiguité des sentiments et volontés de l'Etre Humain.

Volonté, révolte, ambition... l'énergie morale trouvera toujours un rôle dans toutes les histoires !

Kirk-Douglas

 

 

Article Allociné d'il y a un an (filmographie etc.).