B----statue-avec-livre

Voici venu le temps des fêtes de fin d'année, des frimas, des courses aux cadeau un sac à chaque bras (en urgence), des marchés de Noël embaumés de bonhomme pain d'épice, des rues enguirlandées de toutes les couleurs...

Hé oui, déjà !

L'année touche à sa fin.

*

C'est l'heure d'un petit bilan / sommaire
de mes textes et extraits présentés sur le blog ces 12 mois...

danse-des-meduses

Métaphore

La lumière entre les feuillages projetait des taches plus claires sur le pelage sombre.
Silencieusement, à pas souples, le monstre aux crocs acérés avançait entre les arbres.
La chasse des grands fauves a toujours fasciné l'être humain. Celui-là était guetté du haut d'un arbre par deux guerriers au corps enduit d'un mélange de graisse de sanglier et de plantes odorantes.
La panthère n'était pas dupe de la ruse. Elle poursuivit néanmoins son chemin sans faire mine d'avoir deviné le bipède-qui-tient-une-arme sous ces étranges effluves.

 

Errances
Galactiques

Space Opera

 

B-Ombelliferes-degradé

La Terre et l'Homme

 

Deux flammes dans la nuit
(conte
)

Fantastique

La galerie suintante d'humidité résonne de coups, proches ou lointains. Rien que de très normal. Anatole est habitué... Depuis le temps qu'il est mineur ! La lampe n'est pas bien loin de la fin de sa réserve. L'heure de remonter approche.
Il s'est enfoncé un peu loin dans la galerie, laissant derrière lui le gamin qui lui sert d'apprenti. Plus arrière les oiseaux prisonniers dans leur cage sans lumière. Quelque part, encore plus loin, les rails où les chevaux tirent inlassablement les wagonnets sans jamais lever la la tête. Le ciel de poutres et de pierre noire n'est pas fait pour les humains. Il l'est encore moins pour les animaux.

 

 

 

rangee-d-arbres

Effet de chute

J'habite avec lui depuis toujours.
Il m'appelle TINA. C'est plus court que de dire mon nom en entier. Et peut-être, aussi, plus joli?
Pour autant que je sache, tout le monde le trouve très beau, très élégant, et même distingué. Je ne sais pas si c'est vrai. Sûrement, ça doit l'être, puisque tout le monde le dit. Comment je pourrais savoir, moi ?
Cette petite je-ne-sais-quoi, par exemple, qui a si mauvais genre et qui revient se coller à lui tellement souvent! Et lui, il prend toujours la chose avec le sourire, et même en riant, en plus! Il ne voit donc pas ce qu'elle vaut?

 

TINA
(conte)

Science Fiction

 

 

lapins

  Apocalypse localisée

 

Errances
Galactiques

Space Opera

Les explosions avaient ébranlé les murailles dont plusieurs s'étaient abattues et les autres effritées. L'air était plus rempli de poussière que jamais et irrespirable. Ça ne durerait peut-être pas. Une grosse goutte de pluie tombant sur sa main avait fait ouvrir les yeux à Larry. Il avait mal... Tellement mal qu'il ne savait plus quel endroit de son corps était le plus douloureux. Devant ses yeux, les pattes métalliques d'un droïde se dressaient au milieu des blocs de béton. Il voyait de travers, étendu sur le sol, les résidus de murs étant devenu allongés et les nuages de poussière se trouvant sur le côté.

 

 

 

eoliennes-Boulogne

   Quelques années en trop

Bientôt l'heure du thé...
Roch ouvre le petit placard dissimulé derrière un tableau, qui sert à ranger quelques boissons. La porte est aménagée au verso en miroir. Il redresse soigneusement sa cravate, vérifie sa coiffure, y donne un coup de peigne, s'interroge sur son costume. Celui d'hier lui donnait l'air plus jeune. Se traite d'imbécile. Referme l'armoire et quitte le bureau.
Comme tous les jours depuis le début des vacances, Iris est arrivée dans le salon bien avant l'heure du thé. Lunettes sur le nez, elle parcourt un livre papier. Depuis qu'il est veuf, Terry occupe ses loisirs à fréquenter les bouquinistes.

 

Sinistre
DiscoBall

Truc tordu

 

 

Mouette-au-point-de-croix

 Rêve en mode vampire

 

Tutore
Noctis

Urban Fantasy

Un souffle frais frémissait sur l'eau. Les nuages dansaient entre les feuilles humides des nénuphars. Près de la barque amarrée au ponton, une coque blanche s'entrouvrait, lumineuse sur le vert sombre. Quelque chose, dans cette perfection, n'allait pas.
Le soleil.
Jojo passa machinalement la main dans ses cheveux. Il était assis sur l'herbe. Rien d'étonnant à cela. En plein soleil. Et merde. Une saleté de foutu rêve. Depuis quand se mettait-il à rêver du soleil ? C'était grave, ça. Faudrait qu'il en parle à son psy. Ah ouais... Mais le pauvre n'était pas encore revenu de son arrêt maladie.

 

 

parapluie-gris

Balade nocturne  

Secoué par une main petite mais ferme, Martin se réveilla mollement, surpris que ce rêve n'ait pas eu le temps de devenir effrayant. Il ne s'étonna pas de trouver Clara, bougie en main, lui désignant Edmond qui attendait dans l'encadrement de la porte, vêtu d'une veste de sport marron et portant une casquette au lieu de son képi. C'était pourtant la première fois que cela arrivait. Le jeune homme se leva prestement, mais en évitant de sauter du lit comme il l'aurait fait quelques mois plus tôt. Les réflexes changent parfois vite.

 

Ange
Martin 

Réaliste à contexte hstorique

 

 

 

sabot-cheval-eclate

 De quoi qu'y se mêlent ? 

 

Sinistre
DiscoBall

Truc tordu

Laissant ses hommes gérer les curieux, Terry rentre dans la maison. Harry et Lee lui emboîtent le pas. Les deux gardes viennent de déposer le corps dans le vestibule. Rin arbore encore au visage les derniers cadeaux de son chéri. Ceux qu'il lui a offerts hier avant de sortir s'amuser.
– Dis donc, Harry... Elle en attendait pas un troisième ?
Un poing se lève. Terry repousse vivement Harry en arrière. Lee a eu chaud.
– Je comprends que tu sois nerveux, mais il a raison. Je l'ai entendue en parler avec Yona, la semaine dernière.
– C'est ça... Défends-le, ton chéri !

 

 

gouttes-et-rosace

 L'art  de tromper l'ennui

La plupart considèrent que Terry fait partie de ceux qui sont retombés. Ceux qu'Alex appréciait mais dont Tête-Rouge veut pas auprès de lui. De fait, il ne lui accorde pas la plus petite chance de prendre pied dans le petit cercle de ses proches compagnons.
Juste après la mort de Pique, le jeune homme était pour Roch un rival, malgré ses fréquents abus de TK et son désespoir permanent. A présent, il n'est plus qu'un simple porteflingue. Un tueur parmi d'autres, juste un peu plus habile, plus rusé, plus déterminé. Un pauvre type qu'il humilie chaque fois que l'occasion s'en présente et maltraite sans même avoir besoin d'un prétexte pour le faire.

 

Sinistre
DiscoBall

Truc tordu

 

 

 

 

 

 

bord-du-Lac-et-soleil 

 Egaré dans le labyrinthe des âmes

 

Tutore
Noctis

Urban Fantasy

Il aurait pu rentrer en Espagne. Aux yeux de tout un chacun, il aurait abandonné sa femme et son enfant, mais au moins, il aurait continué à exister. Il aurait pu proposer à Adrienne de s'installer chez lui, avec Mirasol, et s'en aller chasser les vilaines petites bêtes de l'autre côté des Océans... Il aurait pu, oui... A ce détail près qu'Adrienne refuserait de le suivre et que Mirasol ne voudrait pas héberger un enfant-monstre. Surtout, le plus important, c'était le vide incompréhensible qu'il ressentait au cœur. Il n'avait pourtant jamais aimé la jolie brune au-delà du simple désir, mais elle lui manquait.

 
 

 

 

 

 

braises-bleues

La colère est mauvaise conseillère 

Patrick s'interroge. Certains jours, il trouve qu'elle passe trop de temps avec Bob, mais celui-ci roucoule avec Wendy, ou du moins s'acharne à le tenter. Il serait ridicule de penser qu'il peut s'agir d'autre chose que d'amitié. Malgré tout, il est jaloux, et se surprend parfois à les épier.
En octobre, au moment de leur petit retour de flamme, il a cru retrouver ses pouvoirs. Il sentait à nouveau l'énergie affluer à sa volonté, il parvenait à la concentrer en point lumineux ou en flux mental. C'était effrayant et exaltant. Il a même lâché sur elle des micro-décharges, comme il faisait autrefois,

 

Sinistre
DiscoBall

Truc tordu

 


 

 

 

 

 B---Pied-enfant

Terreur en famille  

 

Ange
Martin 

Réaliste à contexte hstorique

Pas bien loin d'une poupée qui s'ennuie sur un coussin, le petit train a déraillé de son circuit. Les petits cyclistes en carton sont tombés et les soldats en plomb aussi. Un coup de pied dans le tapis, c'est un séisme ravageur.
Les vitres crépitent sans discontinuer. Il pleut.
L'oncle Jo, malgré ses épaules rembourrées de muscles, sanglote comme un enfant. Alexis l'a fait asseoir dans un fauteuil. Grand-Mère s'est sentie mal, et il a fallu la mener s'étendre. Les cousines piaillent. Les voisins se lamentent. La tante Golda est allée préparer une grosse théière d'une tisane de sa composition.

 

 

 

 

 


 

 B---Papillon-sur-bois

Ben si. C'est possible.   

Ca a commencé il y a trois jours, et depuis, ça n'a fait qu'empirer.
Le premier coup, elle avait encore une fois découché. Il lui est déjà arrivé de rester quatre jours sans revenir. Quand on lui demande où elle était, elle prétend avoir dormi chez une amie dépressive. Le mensonge ne passe qu'à moitié. Joe grommelle. Lui dit de faire attention. Lui conseille de ne pas faire de bêtise. Lui rappelle qu'il y a déjà Terry qui mal tourné et que c'est assez d'un dans la famille. Le malheureux... Il se doute de quelque chose, c'est sûr... S'il savait...

 

Sinistre
DiscoBall

Truc tordu

 

 

 

 

 


 nenuphar-blanc

L'amour au coeur de la guerre  

 

Errances
Galactiques

Space Opera

Eclats de rire à la porte de la cafétéria et dans le couloir. Panique totale chez la chef d'opération. Jubilation absolue pour l'amoureux démonstratif.
« C'est pas le moment de dire des bêtises ! Lâche moi et va prendre un flingue ! »
Il n'obéit d'abord qu'en la muselant d'un baiser de plus, mais elle se dégagea vivement. Il n'essaya pas de la retenir et bondit en arrière en riant, pour éviter le coup de genou qu'elle avait fait mine de lui placer au bon endroit. Il n'en revint pas moins se pencher sur pencher sur elle immédiatement, mais de côté, cette fois, et sans la serrer de trop près.


 

 

 

 

 

B--givre

Ne sont présentés ici que des extraits d'extraits.
Pour "lire plus", cliquez dessus.

  Les images illustrant cet article
sont de mon appareil photo.

 Tic tac tic tac...

bientôt 2018
 


yeux-de-chat