Voici un livre qui n'est pas pour les petites natures.  

♦ 2017. "L'engeance d'Eruvohl". Alexandre Lamet .  ♦   

C'est de la Fantasy, certes, mais elle évoque bien plus la nuit inquiétante des film d'horreur que les frondaisons verdoyantes. On est en Dark Fantasy.  

Eruvohl--300

Ainsi qu'on  le voit sur la couverture (dessinée par l'auteur, qui a un joli trait), il y est question de loups. Dès lors, on s'attendra  à des loups-garous ou à des gareloups.  Je savais d'avance qu'il ne s'agissait pas de cela, mais je ne m'attendais pas à ce qui sort finalement du bois.  

La Fantasy balade une réputation de style syntaxique élaboré. Ici, il est poussé assez loin en ce sens. La compréhension est parfois difficile et cela oblige à avancer lentement et conserver les événements en bouche longtemps. Impossible d'avaler rapidement.

Je ne suis pas très Fantasy, et pas non plus très très Horreur. Il est donc peu probable que j'aurais lu ce livre si je n'avais pas connu l'auteur. J'ai tout ce même apprécié. Sans vouloir y mettre une médaille d'or, c'est intéressant à lire.

J'ai lu des passages d'un autre texte du même auteur qui m'ont paru plus "lisses" que celui-ci, et plus horrifiques. Plus que le style, c'est donc le contenu général et la façon de mener la narration qui m'ont plu. Il y a beaucoup de surprises. Le côté atypique de la créature y est pour beaucoup. Le héros n'est ni 100% original ni cliché. Il est humain et même un peu attachant. Je suis sûre que si je le croyais, je le trouverais détestable et éviterais de prolonger la conversation, mais je me suis quand même scotchée à ce qu'il allait devenir.

Détail étrange : je n'ai pas réussi à deviner quel type de décor et/ou de costume l'auteur avait en tête. On peut s'imaginer plus ou moins ce qu'on veut. C'est un des avantage de la Fantasy, direz-vous. L'auteur y étant maître absolue à bord, tout a le droit d'être différent de chez nous ! Comme il n'a pas forcé sur les descriptions, le lecteur peut imaginer beaucoup de choses. En ce qui me concerne, je suis assez tentée par un univers style fin "province profonde peu urbanisée du XIX° siècle". Style seulement, car le contexte socio-politique est clairement défini comme  celui d'un autre univers. 

Le roman est de petite dimension (114 pages en version e-pub). Inutile de se demander si on "aura le temps" ! 

 

 Toutes les références du roman (taille, ISBN, ec.) sont là  :    

[dark fantasy] L'Engeance d'Eruvohl - Le Mag Jeunes Écrivains

Alexandre Lamet
Paru le 27 octobre 2017   
Un veilleur face à Eruvohl, monstre aux traits de loup.
Dark Fantasy / Horrreur / Fantastique Adultes / jeunes adultes 

Avis de la sélénite : Personnages & scénario soignés.   Suspens engloutissant.    Horreur juste assez pour frissonner
sans pour autant tomber dans les pommes.   Montre... très très éloigné
du bon vieux loup-garou de nos grand-mères !


http://jeunesecrivains.canalblog.com