Parmi les activités conviviales et d'entraide du forum "Jeunes Écrivains" figurent plusieurs concours, dont un d'illustrations. Pour la 15° session de ce concours, le thème était un de mes textes.  

J'ai donc l'honneur de vous présenter les images produite par mes camarades J.E à partir de mon urban fantasy. Comme nous sortions de plusieurs sessions avec monstres même pas en morceaux dedans, un peu de réalisme a fait plaisir à tout le monde, ce qui correspond très bien à mes vampires.  

Geraldine-par-Reka--detail

 

Prise au piège entre deux manuscrits aussi tentants l'un que l'autre, la dame du manoir jeta un coup d’œil à la pile des refusés. Comment pouvait-elle déposer l'un de ces deux mignons bébés sur cette hécatombe désespérée ? Peut-être devait-elle revoir à la hausse le nombre de livres publiés dans l'année ? Ce n'était pas impossible. Il y avait parmi les grands élèves de Léo, plusieurs passionnés de lecture. Quoique... en fait si, c'était compliqué. C'étaient des fans de polar, comme leur papa, et aucun d'entre eux n'était précisément romance. Sauf Tracy, mais elle ne jurait que par la High Fantasy et la romance glamour. Lui faire gober de la bit-lit serait un enfer.

Geraldine-par-Diomede--detail

 

 

Le “bibip” de la boîte mail la tira provisoirement de sa perplexité. Trois mails étaient arrivés dans la journée et un quatrième venait de les rejoindre. Depuis quand Olga lui écrivait-elle sur son adresse mail professionnelle ? Géraldine remit son étonnement à plus tard, et poussa un long et puissant chuintement, à destination de tous les vampires de la maisonnée, puis un autre pour appeler Jojo. Un miaulement terrifié lui rappela 

Geraldine-par-Pangolin--detail

 

 

 

 

qu'il ne faut jamais produire d'ultra-sons quand un félin roupille sous la table. Grimpée sur le manteau de cheminée, O-Toyo la gratifia de ce qui était sûrement un chapelet d'injures. Renonçant à la faire descendre, elle rangea quelques papiers restés dans l'imprimante, puis ouvrit le mini-frigo qui occupait l'âtre et en tira une poche de plasma. Une sonnerie de micro-ondes plus tard, elle s'asseyait sur l'appui de fenêtre pour regarder la lune cocooner dans les nuages.

Geraldine-par-Piraeus--detail

 

 La porte s'ouvrit bientôt, quoique pas aussi vite qu'elle l'attendait, mais ce n'était qu'Etania. La maîtresse de maisnie fronça les sourcils. Où donc était cet étourdi ?

« Il n'a pas fini son tai-chi. En ce moment, ses séances durent très longtemps. Il est très nerveux.
– Et ça le rend sourd ?
– J'en ai parfois l'impression ! Non, cela ne le rend pas sourd. Il est juste très concentré. Il va venir, ne t'en fais pas. Sitôt qu'il aura remis de l'ordre dans ses chakras. »

Geraldine-par-Pangolin--cadre

 

 

 

Et elle, donc ? Est-ce qu'elle n'aurait pas aimé prendre une petite heure pour faire du yoga? Aucun doute, il fallait qu'elle engage une personne de plus. Ou même deux.

« Et le Renard ? Il est est déjà allé dormir ?
– Bien sûr. Il a passé la journée à faire cours aux sales mômes du centre sportif ! Il n'était même pas sûr de pouvoir entraîner Jojo tout à l'heure. Il y a du café, quelque part ?
– Je ne suis pas sûre que tu doives en abuser, dans ton état. Et éteins cette cigarette.
– Moi aussi, je suis nerveuse !
– Dans le bureau de Damien. Deuxième tiroir. Il y a aussi du chocolat. »

Geraldine-par-Piraeus--cadre

 

En noir & blanc : Pangolin
(pseudo de forum). 

Concentrée sur les manuscrits : Reka 
(pseudo de forum). 

Dans une trrrès grande pièce :
Antoine Dazy (nom de dessinateur).
Son site ICI.

Perplexe : Diomède
 (pseudo de forum). 

Pour voir les images en plus grand, cliquez sur leur version entière.

Geraldine-par-Reka--cadre

 

 J'aurais bien mis un détail plus précis, pour Diomède, car j'ai beaucoup aimé les poupées russes et le dessin du mug. Une belle ambiance douce et énergique à la fois.

Chez Reka, un superbe travail sur les ombres, l'expression du visage, et les manuscrits (dont on voit la reliure). Le tableau au mur (allusion à la "leçon d'anatomie" ?) fait planer une inquiétude dans le calme des lieux.

Antoine Dazy aime les micro-détails, ce qui donne un foisonnement impressionnant sur l'ensemble. J'ai longtemps fait dans les ajouts microscopiques moi aussi, et sans y renoncer tout à fait, ai baissé les bras parce que cela prend beaucoup de temps et ne permet pas... de détailler les détails (très frustrant).  Chapeau pour la patience, donc.

Geraldine-par-Diomede--cadre

Pangolin, qui a pris le train du concours un peu tard a fait dans le minimalisme, mais c'est très réussi, et lui aussi a placé quelques détails extras. Pas mal, le fil de l'écouteur, pour se détendre en sirotant la poche de plasma !  

 

Le texte est en premier jet (un peu relu pour présenter au concours).
Il est tellement frais pondu que le récit dont il fait partie n'est pas encore terminé ! Sa densité en détails était un atout pour le concours de dessins mais devra être rectifiée au peaufinage (le passage va sûrement rallonger, pour diluer un peu la soupe).

 

Il est tout à fait possible que j'illustre un jour ce passage mais comme je n'ai pas participé au concours, ma version du personnage sera représentée prenant son petit déjeuner. Et on retrouve O'Toyo, squattant le tiroir à chaussettes pour élever ses petits.

Geraldine

Dessins reportés sur cette page avec accord des auteurs.