oeil--H200– Sa femme joue à le faire tourner bourrique…
– Mais c'est rarement sur elle que tombent les baffes ! Tu n'as pas tort. Il est temps que cette garce réduise l'allumage. Flirter pour le rendre jaloux, il le reçoit dans son honneur de chef. Par contre, ça fait bien six mois qu'il ne m'a pas cogné dessus. Même si son poing ne fait pas mal, c'est agréable.
– Et il prend même notre défense devant Svein. On a des bons états de service, alors que cet ivrogne laisse traîner des cadavres partout. Les colères de Roch te manquent ?
– Mes joues préfèrent tes mains à ses poings, et lui préfère sûrement dépenser son énergie avec une femme. Alors au risque de te choquer, Beaux-Yeux, non : cela ne me manque aucunement.
– Égoïste…
– Plaît-il ?
– Un connard orgueilleux et friqué tabasse une bonniche, et toi… tu es content que ce ne soit pas ta carcasse de combattant d'élite qui prenne ?
– Après quoi, il descend au jardin cueillir des roses pour la jolie sirène qui l'a sciemment mis en pétard et lui fera le coup du mal de tête pour mieux lui faire du charme après. Allons, Beaux-Yeux… puis-je, en recevant des gnons pour une bisbille de boulot, empêcher Roch de libérer ses frustrations conjugales sur de chétives créatures ? Tu sais bien qu'il ne lui a pas fait sentir que ses poings. Crois-tu qu'il m'en ferait autant ?

Il a dégainé sa gueule de sphinx. Celle qui hypnotise ou rend fou furieux. Terry fronce ses beaux sourcils mais reste calme. Rivé à ses yeux. Avec lui, le sphinx perd son pouvoir.

– Je ne dirais peut-être pas non. Il est moins beau que toi, mais pas moche non plus.

Humour crade pour ne pas imaginer Terry apprenant à gazouiller à une toute petite chose blonde.

– Y'a des jours où je pige pourquoi il déteste tes blagues.

Un gros poids sur l'estomac, Lee se demande depuis quand il n'a pas pleuré. S'interdit d'y céder. Se raconte que cette fille n'éveille chez Terry que ses instincts de chevalier blanc protecteur.

– Tu as tout d'une statue de Polyclète, mais ton petit cœur tendre sous des épines de hérisson est probablement ce que tu as de plus séduisant. Pour faire fondre un iceberg tel que moi, il fallait bien cela. Seulement, Beaux-Yeux, tu vas avoir de gros chagrins, si tu ne comprends pas qu'il existe des moments où tu ne peux rien faire. C'est comme ça. Tu ne peux rien pour la bonniche qui apporte son repas à Roch. Tu ne pourras rien pour ta petite protégée et son gosse si tu la laisses s'éloigner de toi. Je dis ça comme je le pense, et ça ne va pas dans le sens qui m'arrangerait.

Toujours aussi sphinx, mais pas loin de s'effriter, Lee se détache du mur et s'approche de Terry.

2017-Talant-St-Jacques– Ainsi que tu n'auras pas manqué de le remarquer, Beaux-Yeux, tu viens de me larguer pour quelqu'un d'autre. Et mon rival n'est même pas un beau garçon, mais un vulgaire embryon.

Yeux baissés, Terry refuse de voir le sphinx se barrer en courant. Au bord de la guimauve, Lee rêve que la créature pâlichonne reste, mais sans les séparer.

– Je…
– Beaux-Yeux… contrairement à Roch, je vise la cible. Si le lieu s'y prêtait je te ferais cadeau d'un pied dans la figure, parce que je suis doublement jaloux. Pour toi, et pour le môme. Même si cette blondinette te plaque, cette escapade loin de moi t'offrira bien plus que le silence des imbéciles.

Les yeux de biche s'affolent en silence. A nouveau, Lee y perçoit la poupée fragile calée contre le héros au grand cœur. La guitare appuyée au berceau. 

 

Présenté au 68° concours d'extraits du forum Jeunes Ecrivains (juin 2018).
Thème de la session : "Jalousie".
"Sinistre DiscoBall".     /  saison du Dragon  (5°/12)

 Tous les messages concernant DiscoBall : ICI.


  Texte présenté tel qu'au concours, sans retouches ultérieures.

Etat du texte à date du concours : en cours d'écriture du 1° jet.

Etat à date de parution de ce post : 1° jet achevé. Peaufinage en cours.

Parution du texte : sur blog, à partir de janvier 2020.

Ceci fait partie de la "saison du Dragon", qui sortira en 2024. 

 

Comment s'inscrire à la Newsletter ?

Sur mes autres blogs, je ne regarde pas souvent le nombre des inscrits à la newsletter. Il faut dire que j'emploie fort peu les Newsletters et oublie même régulièrement leur existence. Je n'en envoie pour ainsi dire jamais ! Sur celui-ci, bien qu'il soit tout neuf et pas encore démarré, je m'en soucie beaucoup plus.

http://discoball.canalblog.com