Et dire qu'elle avait plusieurs fois osé le comparer à son père en sous-entendant qu'il n'était pas à la hauteur d'un tel homme d'action. Les deux autres n'étaient pas de son avis, là-dessus, mais aucune n'aurait imaginé un tel spectacle. Que c'était beau ! Son vampire aventurier de papa aurait été rudement fier de lui, en voyant ça. Enfin… peut-être pas. Il n'était pas amateur d'exploits gratuits et dangereux, et guère plus de techniques méditatives extrêmes.  
Minuscule sous plus de quatre vingt mètres d'eau en furie, il encaissait sans broncher une violence qui aurait fait peur un loup-garou. Immobile sur la pierre, il donnait l'impression de pouvoir résister à l'érosion plus longtemps qu'elle.  
2019-06-20-s17--degage--b----300-cadreBien que le distinguant à peine, Etania n'approcha pas plus près. Les hécates ont beau être immortelles, elle ne possèdent pas la quasi-indestructibilité des vampires. Elle maugréa entre ses dents sur les compatibilités et incompatibilités entre espèces, puis sortit de son sac un carnet de sudoku et attendit qu'il remonte, ce qu'il ne fit que vers une heure du matin.
Pensif ou épuisé, il marchait en regardant le sol et ne la remarqua qu'une fois parvenu à quelques mètres. Alors, il stoppa net, comme pétrifié, et elle se demanda même s'il n'avait pas eu l'idée de s'enfuir. 
« Bonjour Chéri. »
Torse nu, en jean, cheveux dégoulinants, il ressemblait assez peu au garçon étourdi et imbu de lui-même qu'elle avait quitté, mais ce n'était qu'une apparence. Il s'agissait bien du même. À cette différence qu'il se trouvait à présent en pleine crise de solitude douloureuse.

“En présence d'un non-mort désespéré,
il est recommandé de garder la tête froide
et prendre ses jambes à son cou.”

« Qu'est-ce que tu fais là ? Besoin de te moquer de moi ? »

--- coupure ---

– Tu ne veux pas venir discuter ailleurs ? Ce n'est pas très confortable, ici.
– J'aime bien, moi. Et de toute façon, je n'ai pas encore chassé.
– Avec tout ce que tu as bu la nuit dernière, tu ne peux pas attendre un peu ? »
2010-sphinge--detail--c--250Il hocha la tête. Depuis quelques temps, il chassait presque uniquement selon les principes de sa mère, c'est à dire sans se préoccuper de la survie des proies. Celle de la nuit précédente n'était pas désagréable. Il faudrait tout de même qu'il essaye de trouver quelque chose de plus robuste et sain, ce coup-ci. Un randonneur. Ou bien un bon gros renard. C'était bon, ça, le renard.
« Sûrement que si… Mais pourquoi je le ferais ?
– J'ai une très grande nouvelle à t'annoncer. On serait mieux ailleurs. A l'hôtel, par exemple. Ou bien dans la voiture. Assis, quoi. Tu veux une poche de plasma ? J'ai pas de glaçons, à y mettre, mais…
– Arrête tes mystères. On dirait une série TV, quand la fille annonce qu'elle attend un gosse.
– Ben, justement. C'est ça. »
Un vampire qui rugit, c'est quelque chose d'assez impressionnant. Quand il bondit en même temps, c'est encore pire. Jojo fit les deux, pour s'éloigner d'une dizaine de mètres, après quoi, il resta quelques instant crispé, comme un chat en colère, fixant son ex petite amie avec férocité. Échine courbée, crocs sortis, et si elle avait été plus proche, elle était à peu près sûre qu'elle aurait vu les cheveux se hérisser sur sa tête. Un niveau de stress peu courant chez les vampires. Jojo avait beau y être plus sujet que la moyenne, ce n'était pas de bon augure pour la suite.
« Tu veux bien répéter ça ?

 

Extrait présenté au 75° concours d'Extraits du forum Jeunes Ecrivains (mars 2019).
Série de nouvelles Urban Fantasy "Tutore Noctis".
Thème de la session : "Retrouvailles".

Extrait-Texte-200

Texte présenté tel qu'au concours,
sans retouches ultérieures.

Etat à date du concours :
attend peaufinage et correction.

Etat actuel :
idem.

 La coupure en milieu d'extrait
vient de la longueur imposée pour le concours
.

 

 Tous les posts à propos
de "Tutore Noctis" : cliquer ICI
.