Batou-Kannon--b--300Il ne lui reste plus qu'à faire les cent pas d'un bout à l'autre de l'infirmerie.
Sur les deux heures et demie du matin, on lui annonce que le bébé est un garçon. Pas question de le voir. Il est prématuré. On le tient au chaud. Pas question non plus de parler à Iris, qui est épuisée.
Il pourrait continuer ses allées et venues, mais il a mal aux pieds. Il a dû se faire des ampoules. Terry a raison de ne jamais céder à la nervosité. Ou si rarement. Cette espèce d'archange qui a mal tourné déborde de qualités que Roch donnerait beaucoup pour avoir. Et en premier lieu : du sang-froid.
Un énième passage devant sa chambre de Terry permet à Roch de choper un jeunot avec badge de médecin sur sa blouse, puis lui faire cracher des explications. Non, Mr Quinn n'est pas en train de mourir. C'est le contraire. Il se réveille. Mais on ne peut pas être sûr du résultat. Un réveil à la première sortie de cuve, c'est brutal.
– C'est pour ça qu'on le sort, non ?
– On avait programmé de le sortir au moins cinq fois avant de tenter un réveil.
Envie de boxer le mur, ou bien les lunettes du plouc en blouse blanche.
Il va être trois heures. Roch retourne vers le couloir où se trouvent Iris et le bébé. Un garçon, donc Lewis. Laura est plutôt calme en ce moment, mais il faudra faire attention quand même.

Il trouve Iris à demi-assise, éveillée même pas au quart et un verre d'eau presque vide dans les mains. La belle tresse lourde, qu'il aime voir briller autour de son cou, a été dénouée. Une perche à grand nez et voix aigre, la brosse en marmonnant ce qui essaye d'être une berceuse. L'intention y est. Roch n'est pas surpris que cette femme le dévisage de travers, et même le fusille des yeux. Beaucoup d'amis de Terry ont vu d'un très mauvais œil que le Big Boss profite de la léthargie de son associé pour mettre sa fille dans son lit. L'infirmerie est remplie à craquer de ces gens-là. Le seigneur de la Tour pourrait vaciller. Il y songera plus tard, et prend quand même les doigts de sa compagne. Presque craintivement. Reçoit un vague sourire donné sans tourner la tête. La harpie retient une petite moue, puis rallonge la jeune mère, hoche la tête plusieurs fois, avertit que le bébé est trop fragile pour autoriser une visite de son côté, et sort en recommandant de ne pas rester trop longtemps. Les yeux incendiaires mais la voix presque compréhensive.
Amatarasu---300Il ne gênera pas Iris pour s'endormir. A peine étendue, elle a fermé les yeux. A cette heure, elle est assez peu excitante à contempler, mais il n'en demande pas tant. En tous cas, elle a l'air d'aller bien. Dans cet épuisement, elle est d'une autre beauté. Neuve. Différente. Et puis, elle n'est plus seulement un amour un peu fou. A présent, c'est aussi la mère de son fils.
Elle s'est beaucoup fatiguée, ces derniers temps. Entre son petit frère, la venue du bébé à préparer et ses tâches informatiques auprès de Lee… trop fatiguée, à l'évidence. Envoûtante de courage et paisible comme une princesse de conte de fées, elle dort.
Ses deux sujets d'inquiétudes étant plus ou moins apaisés, Roch pose le bras et la tête sur le bord du matelas. Il a envie de prendre la main de la merveille à peau couleur de thé brûlant, mais craint de la réveiller. Un immense flot couleur de nuit s'étale librement et appelle la caresse.

 

 

 

 

Présenté au 78° concours d'extraits du forum Jeunes Ecrivains (juillet 2019).
Thème "Dilemme".
OLNI "Sinistre DiscoBall".  Saison de la Chèvre (8°/12).

 Tous les messages concernant 
Sinistre DiscoBall  en cliquant ICI.

Extrait-OLNI-200

 

Texte présenté tel qu'à date du concours,  
sans retouches ultérieures.

Etat du texte à date du concours :
en attente de peaufinage,
et à date de ce post aussi.

Parution du texte intégral
chapitre par chapitre, sur blog 
à partir de janvier 2020.
Saison de la Chèvre : 2027.

 

Ce projet de texte paraîtra sur blog, à partir de janvier 2020.

Ce ne sera pas ici, mais sur un blog créé à cet effet.

http://discoball.canalblog.com