2018-01-29-s01--L500« Je ne suis pas expert dans le maniement de ces cailloux, mais le potentiel de l'enfant me semble très fort. On vous décrit comme très habile lithomancien. Avez-vous quelque avis ?
– Mes pierres sont de qualité moindre que les vôtres et je n'ai pu affiner mes analyses, mais je confirme. Les énergies furvine et vivérine croissent terriblement et sont déjà voisines d'un démon de deuxième niveau.
– Nous devons faire quelque chose ! Je n'ose imaginer qu'il conserve ce potentiel.
– J'ai écrit aux aux ordonnateurs et demandé qu'on me fasse parvenir des cristaux absorbeurs. »

Manuel se figea, et plongea son regard dans les yeux verts du jeune homme, dont le visage n'exprimait rien d'autre que la terrible détermination du chasseur de maucréature en mission contre un adversaire dangereux. Il lui fallut un certain temps pour se souvenir de cette soirée où il avait expliqué connaître le rituel d'anéantissement des pouvoirs. Un des enchantements majeurs les mieux gardés et moins enseignés. En connaissait-il d'autres ?

« Des... des... vous comptez employer ces trucs-là sur mon fils ?
– Celui du matagot ! Vous n'êtes le père que de son corps physique ! Le potentiel énergétique dont il est rempli pourrait faire de lui un démon ! Il faut se tenir prêt à tout ! »2017--guerrier

Le sourire de Moralès, les gémissements de plaisir d'Adrienne, le plantureux corsage d'Olivine, tout se mêla, comme un vent glacé et dévastateur. Une rage féroce s'empara de Manuel, qui saisit l'individu par les deux épaules en le désarticulant le plus possible, et le propulsa vers le mur le plus proche où il l'écrasa de tout son poids avant de tirer encore, jusqu'à entendre craquer. N'ayant obtenu aucun cri de douleur, il écrasa deux fois son poing droit sur le torse sans épaisseur, puis trois fois sur la face blême. Les genoux du rouquin fléchissant sous lui, il l'agrippa par les cheveux pour lui faire heurter le pilier de marbre d'une console. Les pupilles d'émeraude disparurent derrière leurs paupières sans que ce maudit ait desserré les lèvres. Comme il aurait pris des poils à un loup-garou, l'Espagnol lui arracha son collier d'amulettes avant de le jeter comme un détritus dégoûtant et frapper du pied au hasard dans la masse. Chevelure virant au rouge et appendice nasal dégoulinant d'un flot sombre, le fiancé d'Olivine resta inerte sur les croisillons cirés du sol. Victorieux et déçu ne ne plus pouvoir frapper, l'Espagnol lui cracha des injures, mais les yeux verts se rouvrirent. A l'instant même, il plongea sur son rival pour le saisir au col et serra avec la ferme intention de lui arracher la tête. Ils ne roulèrent sur le plancher qu'un bref instant. Souple et vigoureux, malgré sa faible corpulence, le jeune homme parvint à se dégager, rampa avec une vivacité de serpent pour se mettre à distance et tira de la main gauche un petit poignard orné de grenats.

2005--Atakora« Un seul geste, et je le lance ! »

Sortie de sous la veste noire et mitée, l'arme était d'une splendeur inattendue. Manuel en aurait ri à gorge déployée si un sursaut de lucidité ne lui avait ordonné de reculer. Le pommeau de l'arme virait au vermillon. Ce petit sorcier de bas étage était assez instruit pour manier une lame enchantée.

Sur la main du possédé, les pierres s'affolaient, hurlaient des arc en ciel de mise en garde.    

 

Extrait présenté au 80° concours d'Extraits du forum Jeunes Ecrivains (septembre 2019).
Série de nouvelles Urban Fantasy "Tutore Noctis".
Thème de la session : "Objet".

Extrait-Texte-200

Texte présenté tel qu'au concours,
sans retouches ultérieures.

Etat à date du concours :
attend peaufinage et correction.

Etat actuel :
idem.

 

 Tous les posts à propos
de "Tutore Noctis" : cliquer ICI
.