Canalblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Publicité
Textes, lectures et crobards sélénites
12 juillet 2021

1906 [lecture] Au temps de la comète, de HG Wells

Entre le moment où j'ai entamé ce livre et celui où je l'ai terminé, il s'est écoulé plus d'un an... parce qu'entre-temps, le feuilleton Covid nous étant tombé dessus, j'ai traversé une phase sans toucher à ma liseuse. Il faut dire que c'est surtout dans les transports en commun, salles d'attente, café etc. que je lis en numérique. Au_temps_de_la_comète_[

Néanmoins... force m'est d'avouer que j'ai mieux accroché à la partie 1 qu'aux deux autres. 

A qui faut-il conseiller ce livre ? Pas facile à dire. C'est intéressant, mais pas "grand public". Il y a gros à parier que la plupart des gens décrocheraient dès le début. Moi, j'ai dévoré la partie 1, puis suivi attentivement les deux autres, mais mon moteur essentiel était la curiosité.

Les amateurs d'Histoire sociale devraient y trouver leur pâture.

Comme c'est de l'Anticipation ainsi que du Apocalyptique et par là catégorisable en la science-fiction de 1906, on peut penser aux fans de rétrofuturisme steampunk, mais de ce côté, c'est déjà beaucoup moins sûr. On est très loin de Jules Verne ! La composante SF-anticipation est ultra-réduite et l'ultra-modernité sociale et scientifique n'est guère présentée de manière positive et encore moins enthousiaste.

Il y a une grosse part d'étude humaine, et les personnes s'intéressant à la philosophie pourraient apprécier le voyage.

Allez... je passe au bilan de lecture.

Le roman est structuré en trois parties, auxquelles s'ajoutent prologue et épilogue.

COMETEhnore-Daunier>>> Un premier narrateur rencontre un deuxième, sous l'aspect d'un très vieil homme qui a raconté dans un journal des faits importants survenus dans sa jeunesse, et donne cela à lire à son visiteur.

Celui-ci, bien qu'on ignore son âge, n'a pas connu "le monde d'avant" et a toujours vécu dans ce qui, à nous lecteur, est suggéré comme un univers utopique, c'est à dire parfait, mais qui n'est absolument pas décrit.  

>>> Première partie dans un univers sombrement réaliste, avec un jeune homme qui fréquente un peu les cercles anarchistes, vit avec sa vieille mère et a pour patron un gros industriel détestablement bourgeois capitalisme.

Tous les journaux font chaque matin leurs gros titres avec une comète qui fonce droit sur la Terre et va peut-être la heurter. Les milieux religieux se focalisent également dessus, ainsi que les scientifiques et bien entendu les passionnés d'astronomie.

Une lueur verte grossit dans le ciel et attire progressivement toute l'attention, en même temps qu'elle devient presque une habitude. Le jeune homme, par contre, s'en soucie assez peu, et quand sa presque-fiancée le plaque pour devenir la maîtresse du fils de leur patron à tous deux, il voit rouge.

Cette partie-là, j'ai dévoré à grande dents, et il est possible que la sensation d'approche inéluctable d'une possible catastrophe annonciatrice d'immenses changements, produisant chez moi une forte sensation de proximité avec notre propre actualité, ait influé sur ce ressenti.  A ce stade, j'étais enthousiaste.

comete>>> La première partie s'achève avec l'arrivée de la comète. La deuxième est consacrée aux changements qui s'opèrent alors dans la société. 
Je venais d'entamer cette partie quand le confinement est arrivé, me coupant net. J'aurais pu lire sur liseuse chez moi, bien sûr, mais pendant deux semaines, je n'ai lu que l'actualité, et après, j'ai lutté contre la tentation d'être amorphe en écrivant et lisant mes copinautes auteurs. 

C'est intéressant au niveau sociologique, ou plutôt "histoire sociale", mais à part ça... je ne vois vraiment pas. Dès lors, je suis obligée de classer cette lecture "à n'aborder qu'avec forte motivation de lecture".

Honnêtement : par moments, j'ai trouvé ça purement et simplement chi...  et très logiquement, je ne me suis pas forcée à reprendre la lecture "hors tramway", si bien que la lecture a traîné en longueur.

En 1906, cela devait paraître très intéressants à certains publics, totalement abject à d'autres, etc. On est en plein dans le mille de la contestation sociale, via grand élan de mise en place d'un avenir meilleur.  De nos jours, certaines "réformes" évoquées sont encore à suivre, mais d'autres vont à contre-sens des améliorations que les mouvements actuels demandent... et il y a même des trucs qui sont franchement contradictoire dès lors qu'on s'y arrête un peu.

Le discours date de la première décennie du XX° siècle, et a peu de chances de séduire un lectorat du début de la troisième décennie du XXI° siècle. C'est un "truc bizarre", pour lecteurs un peu extra-terrestres sur les bords. J'ai tout de même fini par m'y attacher, à ce "truc bizarre" et une fois remise sur les rails, n'ai pas eu de mal à avancer.

lepetitecomet>>> La troisième partie est consacrée à la reprise d'une vie ordinaire pour le héros... car c'est bien beau, de participer activement aux transformations du Monde, mais quand les structures du changement sont établies, il faut tout de même se décider à retrouver une vie personnelle. 
Pour le héros, cela veut dire : retourner vivre chez sa vieille maman et tenter d'oublier la fiancée perdue.

Cette partie est intéressante sur le point où elle aborde la question des rapports sociaux homme-femme, et notamment des contraintes qu'on fait peser sur les femmes dans leur éducation, leurs obligations d'existence ou de bienséance, etc.

Le lectorat féministe pourrait apprécier. En ce qui me concerne, ça m'a plutôt agacée. Je me considère comme féministe, mais les débats actuels dans ce domaine me rendent un peu allergique. Il y a dix ans, j'aurais probablement été scotchée à la page.

>>> Épilogue par le retour au présent du narrateur n°1.

Un "présent"qui n'est en fait peut-être qu'un rêve... ce qui est un excellent moyen d'aborder un récit d'anticipation même pour les lecteurs dubitatifs sur les projections futures (c'est aussi un bon moyen d'éviter au texte d'anticipation de se transformer en uchronie au bout de quelques années ou décennies).

Que dire d'autre ?  

Ressenti final : plutôt positif.
J'ai déjà conseillé la lecture à une copinaute, à propos de l'histoire sociale de la période industrielle.

Il est très possible que je relise le livre dans un an ou deux, car il m'a laissé une bonne impression générale, assortie de l'idée qu'il peut servir de support à une immersion dans la période, via une lecture lente effectuée en cherchant de la documentation au fur et à mesure.

Le synopsis aurait permis d'étendre le récit vers la science-fiction, mais cela ne va pas plus loin que l'Anticipation tendance philosophique. Il aurait aussi permis la Romance et le Polar, voire les deux ensemble, mais cela reste en simple toile de fond sur certaines parties  du roman.

halley

Roman passé dans le domaine public, et disponible en Epub gratuit.

 

 

Publicité
Publicité
Commentaires
Publicité
Ma pomme de sélénite

J'écris en
Western / années 40 /
Urban Fantasy
Space Opera /
Anticipation

main-couleur-rectangle--250-cadre

Croquons la lune à pleines dents:
elle repousse toujours ...
(devise sélénite)

V--Howahkan

Howahkan. - roman
   Western.
       1867. Nouveau Mexique.
         Où les pistes s'entrecroisent...
                                    Achevé
                           Autoédition en cours


Ange Martin.- roman
   Psycho & Hstorique.
      Certaines déchirures
         ne guérissent jamais.
                                    Achevé

V--Martin

Tutore Noctis.- Série de grosses nouvelles
   Urban Fantasy.
      Y'a des accidents de travail
        qui vous changent l'éternité...
                                     Ecriture par ci
                                         Peaufinage par là.

Errances Galactiques.- roman
   Space Opera.
      Un peu d'agitation humaine
         dans le calme infini des Etoiles.
                                   En cours de peaufinage.
Encore sans titre.- Roman
   Western.
      Le calme ne se prend pas
          au piège comme un castor...
                                   En cours d'écriture.

Contes divers.

ICI = Bilan des travaux en janvier 2020.

pancartes---couleur--250--negatif--cadre

Sinistre DiscoBall.
   OLNI psychologique.
     Chacun ses espoirs et ses envies
         qui les atteindra ?
                          Publication sur un autre blog
                                 à partir de janvier 2020.

a-la-plage--200--NB--inversé 

Une large majorité des extraits
présentés ici est prélevée sur des
textes inachevés et en cours de travail.

 Pour retrouver mes dessins
sur mon autre blog  : 
cliquez ICI.

 

Publicité