samedi 14 avril 2018

[2017 lecture] Project Viper

Ce livre entre dans la catégorie des trucs par lesquels j'explore des univers plus ou moins appréciés et en tous cas peu connus.    ♦ 2017. "Project Viper". Tome 1 : "Rising" ♦ Ellen Raven Martin .  ♦    Avant de m'y frotter, je ne savais même pas ce qu'est le genre "cyberpunk". Après... je dois dire que je vois à peine plus. On pourrait tout aussi bien parler d'Anticipation. On parle aussi de Dystopie pour ce type d'univers, et cela me convient beaucoup mieux : "anticipation dystopique". En... [Lire la suite]

samedi 24 mars 2018

Extrait = Nan mais c'est quoi c't'histoire ?

D'ordinaire, ce sont les malheurs, qui ne viennent pas seuls. Ce mois-ci, ce pourrait être les bonnes choses. Roch tire un siège près de la cuve de soins léthargiques. – Demain matin, vieux, tu seras grand-père. On a retiré le couvercle et vidé la gélatine, mais Terry porte encore le masque respiratoire et les perfusions. On devine encore des traces de substance verdâtre un peu partout. – Ça ne te fait pas plaisir de m'avoir dans ta famille, mais voilà. Cette fois, t'y peux plus rien. C'est assez rare qu'un malade endormi depuis... [Lire la suite]
samedi 12 août 2017

Extrait = l'art de tromper l'ennui

La plupart considèrent que Terry fait partie de ceux qui sont retombés. Ceux qu'Alex appréciait mais dont Tête-Rouge veut pas auprès de lui. De fait, il ne lui accorde pas la plus petite chance de prendre pied dans le petit cercle de ses proches compagnons. Juste après la mort de Pique, le jeune homme était pour Roch un rival, malgré ses fréquents abus de TK et son désespoir permanent. A présent, il n'est plus qu'un simple porteflingue. Un tueur parmi d'autres, juste un peu plus habile, plus rusé, plus déterminé. Un pauvre type... [Lire la suite]
samedi 5 mars 2016

Extrait = rompre avec lui ou avec tout ?

Une grande main remonte lentement le long du dos de Sarah, frôleuse, sensuelle, baladeuse, indiscrète, désireuse, avide. Elle se courbe vers lui. La barbe noire se pose sur la bouche abricot. Le temps d'un baiser sucré et épicé, une peur tardive la prend aux tripes, la mord à la nuque, la paralyse de partout. Elle la chasse de son mieux. Essaye de le faire, en tous cas.– « Tu as raison. La grosse bête que je suis se tape totalement de savoir pourquoi tu acceptes...– On ne fait pas ça ici, je suppose ?– A l'ét... »Il a sans doute... [Lire la suite]