samedi 7 décembre 2019

1868 [livre] L'Idiot --- 2° partie de la chronique

Deuxième volet de la chronique, portant sur les deux tomes.   ♦ 1868. "L'Idiot". Fyodor Dovtoïevsky.  ♦  Si j'ai tant tardé à lire Dovtoievky, c'est qu'à chaque fois qu'on m'en a parlé, on m'a dit que c'était très philosophique, ce qui a le don de m'effrayer. En effet, ça l'est, mais ce n'est pas sombrement ennuyeux pour autant, ou du moins je ne l'ai pas ressenti comme tel.  Il est très possible que certains lecteurs trouvent que le livre a mal vieilli, car il est très marqué par le mode de... [Lire la suite]

samedi 23 novembre 2019

1868 [livre] L'Idiot --- 1° partie de la chronique

Sur cet article... je ne sais pas très bien par où commencer ni dans quelle catégorie du blog il faudrait le ranger.  ♦ 1868. "L'Idiot". Fyodor Dovtoïevsky.  ♦ Plusieurs fois dans ma vie, j'ai été tentée de le lire, et chaque fois j'ai reculé. Tout ce que j'ai pu lire à propos de ce livre allait dans des sens "c'est philosophique" ou "c'est un tableau de société très étudié", avec toujours une telle propension à l'éloge littéraire que j'en avais le vertige et craignais une lecture difficile.  Non, ce n'est... [Lire la suite]
samedi 25 août 2018

A quoi sert le féminin ?

Il y a cinq ans, en achetant des légumes au marché, je me suis faite agresser verbalement par un vieux monsieur tranquille. Oui : tranquille.  C'était au moment où il était question d'interdire le terme "mademoiselle". Pourquoi est-ce tombé sur moi ? Peut-être a t-il râlé de la même façon deux étalages plus loin ? Je n'avais rien dit. J'étais juste derrière lui et au moment où il a pris son panier, le marchand m'a dit "à vous, Mademoiselle". Ce à quoi le vieux monsieur a riposté, l'oeil féroce et le ton brutal comme un coup de... [Lire la suite]
samedi 6 août 2016

[Histoire] Le paradoxe Victoria Woodhull

1872... En France, on vient de traverser le temps des cerises et de Louise Michel (l'année précédente). Aux USA, le Parti de l'Egalité des Droits présente aux élections présidentielles non pas un candidat, mais une candidate. Son colistier est un noir. Un duo tout à fait représentatif du mouvement qu'il représente. Le but de cette candidature n'était clairement pas d'arriver au but, mais de manifester le droit à pouvoir le faire. Le seul fait qu'une femme participe à la vie publique et surtout, de façon novatrice, était à l'époque... [Lire la suite]