lundi 11 mai 2020

Du 17 mars au 10 mai...

Coucou ! Jeff Bill au micro, pour faire son boulot de mascotte...   Durant le confinement du 17 mars au 10 mai, la sélénite a ( comme beaucoup de gens ) eu le moral dans les chaussettes ( et la créativité un peu aussi ).  Toi, lecteur, je ne sais pas ce qui en est, mais dans son cas, l'espace était plutôt réduit et situé à proximité d'un CHU, avec passage d'hélicoptères à n'importe quel moment de la journée, voire même pendant la nuit.  Les deux premières semaines, ça a été l'anéantissement psychologique total, avec... [Lire la suite]

samedi 9 mai 2020

Deux mois en huis clos...

Le 28 mars, j'avais dit qu'il faudrait que je me remette à tenir le blog un peu plus sérieusement qu'il ne l'était depuis déjà un petit moment. Le confinement, logiquement, aurait dû m'en donner le loisir !  Et pourtant, je ne l'ai pas tellement fait...  Le loisir est une chose, l'envie en est une autre, et comme beaucoup de monde, le confinement m'a un peu démoli le moral.  Je ne sais plus très bien où j'en suis, sur pas mal de points de pas mal d'activités. Et dans les temps à venir, il est probable que ce ne sera... [Lire la suite]
samedi 18 janvier 2020

Western onn ze planche

Entamée courant 2018, l'autoédition de mon roman western s'est heurtée à un problème qui m'a obligée à la mettre en attente quelques temps : une giga dose de stress pendant les corrections.   Pourtant, le roman avait déjà été corrigé plusieurs fois, pour le porter au stade de manuscrit présentable à des éditeurs ! Hé oui, mais cela ne suffit pas. En relisant le texte pour commencer cette correction, et songeant au retour argumenté que m'avait fait une éditrice... j'ai décidé à propos d'une de ses remarques, que je n'étais... [Lire la suite]
samedi 17 juin 2017

Extrait = Balade Nocturne...

Le voilà en bas. Le maître fronce les sourcils en lui demandant pourquoi il a mis si longtemps à redescendre. Il répond qu'il avait mal aux mains. Les gars de la classe le mitraillent de rires. Le maître crie pour qu'ils se taisent, puis félicite l'enfant pour son escalade. Ensuite, il le donne en exemple, parce qu'il essaye de vaincre la fragilité de son corps. L'enfant n'a pas envie d'entendre le discours qui suit. Dans sa tête, il récite la dernière carte qu'il a reçue de son père. Il est en Chine en ce moment. Il sera content... [Lire la suite]