Chapeau-table-500Que le Temps passe vite ! Déjà à nouveau le rituel des voeux ! Il est de bon ton de souhaiter au l'année soit bonne, mais est-ce réaliste ? En tous cas, on peut espérer qu'elle soit le moins mauvaise possible. En l'état actuel de notre planète et de ses habitants, ce ne serait déjà pas mal. La liste des voeux à faire de ce côté serait longue, alors je vais me contenter du domaine littéraire.

Des progrès au niveau de la rétribution des auteurs et illustrateurs, ou tout au moins une prise de conscience du public et des éditeurs que les créatifs ne correspondent pas forcément à l'image romantique du poète heureux dans sa soupente malgré l'absence de pain sur la table.

Des progrès aussi au niveau de la perception de l'autoédition par les libraires et le public, avec en assortiment une prise de conscience des auteurs que la facilité d'autoédition n'est en aucun cas une garantie de qualité et que la promo par copinage des réseaux sociaux ne l'est pas non plus.

Beausoup d'inspiration novatrice pour tous les auteurs et de volonté de variété du côté des éditeurs, afin d'offrir au public un maximum de choix.

Egoïstement, je vais souhaiter que la mode western au niveau des chapeaux et des bottes s'étende au roman un peu plus loin que la romance, le thriller et la littérature pour ado aimant les chevaux... et plus loin aussi que le western pur-jus américain.

Par pur principe, une réduction de la littérature dark romance, et qu'on traite autrement le thème des rapports d'emprise psychologique dans le couple. Et parce que j'aime l'équilibre, que l'extrême inverse s'atténue aussi, mais que le dialogue à propos des violences soit plus constructif et moins agressif.

La fin des conflits dans le monde, peut-être ? Ah non, là je sors du domaine littéraire, et comme chacun sait, ce voeux-là est "un peu beaucoup demander" à la Chance, la Providence, Dieu, le Hasard, l'Avenir, ou qui/quoi on voudra.

Bref :

Bonne et Heureuse
Année
à tout le monde !