Ce livre entre dans la catégorie des trucs par lesquels j'explore des univers plus ou moins appréciés et en tous cas peu connus.   

♦ 2017. "Project Viper". Tome 1 : "Rising"  Ellen Raven Martin .  ♦   

Avant de m'y frotter, je ne savais même pas ce qu'est le genre "cyberpunk". Après... je dois dire que je vois à peine plus. On pourrait tout aussi bien parler d'Anticipation. On parle aussi de Dystopie pour ce type d'univers, et cela me convient beaucoup mieux : "anticipation dystopique". En clair et sans jargon : univers futuriste, ultra-technologisé et informatisé, et très sombre. 

Projet-Viper-T-1---L300

Je m'y suis frottée en commençant par le tome 2 non achevé. De ce fait, je connaissais déjà les personnages et l'univers. En quelque sorte, je l'ai lu comme une préquelle. Cela m'a permis de confirmer à l'auteure qu'on arrivait à lire en débutant par là, et du même coup de l'assurer ici. 

Sauf éléments de technologie, le vocabulaire est courant, pour ne pas dire oral. La syntaxe parfois aussi mais pas toujours, et cela produit des contrastes. Ce style peut surprendre et même rebuter, mais on s'y fait assez vite.

Les ambiances... ah ! Là on touche pile à ce qui m'a fait lire ça. Sur les extraits que j'en avais lu avant, j'était bluffée par une sorte "d'effet glagla" (l'auteure a aimé cette expression de ma part). Un gros gros frisson longue durée, tout à fait volontaire et qui fait partie du genre cyberpunk. Une sensation de non-humanité, aussi.

Projet-Viper-T-1---L300-NB

Cela renforce, bien évidemment, les situations et personnages qui ne sont jamais sympathiques (et c'est très peu de le dire). Un seul, pourtant, me semble "surjoué", alors qu'il n'est pas facile d'introduire des nuances dans un tel récit.

Les ressentis correspondent donc tout à fait à ce que l'auteure a voulu. Pas vraiment mon style de lecture, mais c'est intéressant à découvrir, pour un esprit curieux comme le mien. Le style d'écriture est d'un type que je préfère en format bref (nouvelles) mais qui passe bien, et permettra sans doute aux jeunes d'entrer facilement dans le récit. Aux moins jeunes tels que moi, c'est moins certain.

Le principe narratif, avec flash-back en "séquences mémorielles" m'a d'abord beaucoup plus, puis laissée dubitative. Ni vraiment pour, ni vraiment contre. Peut-être "à améliorer", simplement, et c'est sans doute ce qui se fait car je l'avais déjà rencontré au tome 2 et apprécié tout court.

Projet-Viper-T-2---L300

Un peu déçue par la fin. J'ai eu l'impression de n'avoir lu en fait qu'une introduction au tome 2. Les personnages et le décor sont en place. Le fil à suivre, à peine abordé et peu pointé du doigt. Bien qu'il soit à ce stade évident qu'un tome 2 suit après, l'appel est assez faible. Du coup, cela dépendra de l'intérêt que le lecteur aura développé avec l'ambiance générale et les protagonistes. 

Petit détail à la con (j'en suis spécialiste) :
la couverture de ce tome 1
me plait beaucoup plus en "niveaux de gris",
 ainsi que la présente ma liseuse, qu'en couleurs.
Elle me semble aussi trop centrée sur les personnages,
et pas assez sur l'ambiance, qui en est un à elle toute seule.